Guides et Recommandations

Table massage : 12 critères pour choisir votre table idéale

table-massage-12-crieteres

Masseur à domicile ou en institut, la situation est la même : l’un de vos outils de travail principal restera toujours la table de massage. Et il faut dire que l’enjeu est grand.

Si vous choisissez la mauvaise table de massage par rapport à vos besoins, c’est toutes vos journées de travail qui en pâtissent ! Seulement voilà : l’offre sur le marché étant très diverse, choisir une table de massage n’est pas aussi simple qu’il y paraît. Surtout quand on ne connait pas encore les critères incontournables de la table parfaite. Vous êtes à la recherche d’un guide détaillé pour sélectionner la meilleure table de massage pour vous ? Nandara, grâce à son expérience sur le terrain, vous présente les 12 critères à prendre en compte. Découvrez le parfait juste milieu entre théorie et concret !

 1 – La largeur de la table

On ne s’en doute pas toujours, mais le premier critère indispensable est la largeur de la table. Bien entendu, il n’y a pas de “largeur parfaite” : ce serait beaucoup trop simple. Cette dernière dépend en réalité :

  • Des massages que vous proposez : par exemple, une table plus étroite sera recommandée pour les massages sportifs (elle permettra d’appliquer une pression plus profonde)
  • De votre taille, surtout si vous emportez votre table avec vous
  • Du confort de vos clients : forcément, les tables les plus larges sont souvent plus confortables. Mais tout dépend, là encore, du type de massage que vous proposez !

N’hésitez donc pas à interroger directement vos massés sur leurs préférences.

2 – Le matériau dont est composée la table de massage

La plupart des tables de massage sont composées de bois. Érable ou chêne, le bois est en effet un matériau très stable, très solide… Mais qui peut également s’avérer très lourd.
Si vous prévoyez d’investir dans une table pliante pour faire des massages à domicile, il serait donc peut-être intéressant de vous renseigner sur les tables composées d’aluminium. C’est un matériau léger et résistant, même si, étant moins lourd, il peut aussi être considéré comme moins stable.

3 – Le poids

Une fois de plus, ce critère dépend beaucoup de la nature de votre activité. Si vous prévoyez de faire des massages à domicile, Nandara vous recommande de choisir une table de massage aussi légère que possible. Qui dit légère, dit forcément moins de fonctionnalités : vous n’aurez donc peut-être pas de dossier inclinable, ni de repose-bras. Mais si vous vous déplacez chaque heure pour vous rendre chez vos clientes, privilégier la légèreté peut être une bonne idée ! A contrario, si vous prévoyez d’installer votre table de massage et de ne plus jamais la déplacer, vous serez libre d’investir dans une table avec toutes les options.

La petite astuce Nandara : Niveau poids, si vous prévoyez de faire des massages à domicile, assurez-vous que votre table de massage ne pèse pas plus de 15 kg. Au-delà, votre dos risque de souffrir !

4 – La structure et la position des panneaux d’extrémité

Connaissez-vous la position Reiki ? Rien à voir avec la méthode énergétique : ça concerne surtout les panneaux d’extrémité de votre table de massage. Quand ils sont dits en “position Reiki”, ils ont une forme arrondie. Sinon, ce sont de simples barres qui longent la table de massage.

Au moment de choisir votre table, nous vous conseillons d’opter pour une table avec des panneaux d’extrémité Reiki. En effet, en cas de réflexologie, de massage crânien ou de massage des pieds, vous pourrez vous asseoir confortablement, les jambes sous la table. Si vos panneaux sont droits, les barres vous empêcheront de mettre vos jambes sous la table : vous aurez alors le choix entre avoir mal au dos, ou devoir rester plus loin de la table.

5 – La possibilité de régler la hauteur de la table de massage

L’un des problèmes les plus fréquents chez les masseurs et masseuses, ce sont les maux de dos. La solution à ce problème : une table de massage réglable en hauteur ! C’est surtout utile si vous travaillez avec d’autres masseurs : chacun pourra ajuster la hauteur à ses préférences.

6 – Le type de têtière

La têtière est un autre critère absolument incontournable pour le confort du client. Dans ce domaine, vous avez souvent le choix entre deux possibilités :

  • Les têtières ajoutées au-dessus du sommet de la table
  • Les cavités faciales, directement “creusées” dans la table

Pour les soins et les massages longs, privilégiez plutôt les têtières. Plus confortables, elles permettent un réglage plus précis pour s’adapter aux préférences du client. Sans oublier que les têtières sont souvent plus confortables que les cavités faciales !

7 – La largeur du matelas

Passons maintenant à des questions encore plus techniques : avant de choisir une table de massage, prenez le temps d’étudier le matelas qui la recouvre. À commencer par sa largeur ! Ce critère accompagne celui de la largeur de la table, mais il ne faut pas le négliger. Si vous prévoyez de vous déplacer, vous aurez peut-être tendance à choisir un matelas plutôt étroit.

C’est une bonne manière de réfléchir, mais attention à ce que votre choix ne se fasse pas au détriment du confort du client. Ni même du vôtre, d’ailleurs ! En effet, les massages dynamiques et sportifs nécessitent généralement des matelas plus larges. En fonction des techniques de massage, vous devrez même peut-être prévoir une largeur suffisante pour pouvoir monter sur le matelas en plus de votre client.

8 – L’épaisseur du matelas

Un point tout aussi important pour le confort de votre client : l’épaisseur du matelas. En général, on trouve des épaisseurs comprises entre 4 et 8 centimètres. En l’occurrence, gardez à l’esprit que votre client va rester allongé sur la table pendant de nombreuses minutes : le plus épais sera donc forcément le plus confortable. Sans oublier qu’en plus d’être plus moelleux, votre matelas sera probablement plus durable.

9 – La composition du matelas

Au-delà de la largeur et de l’épaisseur, prenez le temps de considérer la composition du matelas. En effet, la mousse intérieure du matelas doit être suffisamment moelleuse pour garantir le confort de vos clients. Mais ce n’est pas tout ! Pour que votre matelas soit durable, investissez dans une mousse à plusieurs couches. Ça évitera l’affaissement après plusieurs heures de massage, et assurera votre confort ainsi que celui de votre client.

Et n’oubliez pas le revêtement : entre PVC, vinyle, similicuir et polyuréthane, vous avez l’embarras du choix ! Dans tous les cas, cherchez un revêtement souple, résistant et qui ne nécessite pas trop d’entretien.

10 – La couleur

La couleur est un critère 100% subjectif, mais néanmoins important. Comme précisé au début de l’article, la table de massage fait partie de vos outils de travail principaux. Veillez donc à ce que la couleur vous plaise… Et si vous travaillez en institut, à ce qu’elle s’adapte pleinement à votre décoration intérieure !

Bien entendu, vous pourrez la recouvrir de draps pour table de massage ou de protections pour varier les plaisirs. Mais optez toujours pour une couleur qui vous plait et qui se marie bien avec la thématique couleurs de votre institut de massage.

11 – La garantie

L’avant-dernier critère à prendre en considération avant d’acheter votre table de massage n’est autre que la garantie de cette dernière. En effet, les tables de massage sont des investissements solides, qui sont censés être durables.

En cas de défaut de construction ou d’article abimé à la réception, veillez à vous renseigner sur la présence d’une éventuelle garantie ! C’est d’ailleurs pour cette raison que Nandara vous recommande d’acheter une table de massage neuve, et non d’occasion. En effet, si vous achetez une table d’occasion, cette dernière n’est probablement couverte par aucune garantie.

La petite astuce Nandara : En général, la garantie constructeur couvre les problématiques qui surviennent dans le cadre d’une utilisation normale. N’hésitez pas à demander conseil à votre fournisseur de matériel de massage pour en savoir plus !

12 – Le budget

Enfin, le dernier critère (et pas des moindres) concerne votre budget. C’est une question importante, surtout si vous vous apprêtez à lancer votre activité.

Faites des budgets prévisionnels pour savoir combien vous pouvez mettre dans votre table de massage. Toutefois, croyez-en notre expérience : en matière de table de massage, mieux vaut élever le budget pour faire un investissement durable.

Vous trouverez de nombreuses tables de massage très accessibles (surtout sur internet). Mais si vous devez en racheter une tous les 6 mois… votre budget risque d’exploser ! Misez sur la qualité, avec des tables de massage fiables comme celles de Nandara. Pliante, fixe, avec un dossier relevable et des accessoires divers… Il ne vous reste plus qu’à choisir la table de massage parfaite pour vous !

Chez Nandara, nous sommes dédiés à vous accompagner dans votre quête de bien-être. Restez informé en explorant notre blog et en vous inscrivant à notre newsletter !

#Beyond Wellness